Retour page d'accueil

Le Psychologue Scolaire :

Le psychologue scolaire travaille:

Au sein du RASED :

- pour la prévention des difficultés scolaires.

- pour la conception, la mise en oeuvre et l’évaluation des mesures d’aides.

En liaison avec les commissions spécialisées (CCPE,CCSD,CDES) :

-Il participe à l’intégration des jeunes handicapés ( circulaire du 9 mai 2002 ).

-Il participe à la constitution des dossiers d’orientation vers les établissements adaptés ou spécialisés.

Le psychologue scolaire :

- peut pratiquer un bilan psychométrique et clinique de l’enfant ou des entretiens suivis (enfant, famille), ceci afin de favoriser l’émergence et la réalisation du désir d’apprendre et de réussir.

- peut rechercher, avec toutes les personnes concernées, l'ajustement des conduites et des comportements éducatifs.

-établit des liaisons régulières avec les structures d’aide extérieures (CMPP, CMP, Orthophonistes, services sociaux, médicaux…).

NB : Le psychologue ne rencontre individuellement l’enfant qu’avec autorisation des parents.

L’instituteur spécialisé chargé des aides à dominante rééducative ("maître G"ou "rééducateur")

Les aides à dominante rééducative

" ... sont en particulier indiquées quand il faut faire évoluer les rapports de l'enfant à l'exigence scolaire, restaurer l'investissement scolaire ou aider à son instauration.
...certains enfants, du fait des conditions sociales et culturelles de leur vie ou du fait de leur histoire particulière, ne se sentent pas "autorisés" à satisfaire aux exigences scolaires, ou ne s'en croient pas capables, ou ne peuvent se mobiliser pour faire face aux attentes (du maître, de la famille, etc.). Les aides spécialisées à dominante rééducative ont pour objectif d'amener les enfants à dépasser ces obstacles, en particulier en les aidant à établir des liens entre leur "monde personnel" et les codes culturels que requiert l'école, par la création de médiations spécifiques. C'est la raison pour laquelle les aides spécialisées s'effectuent avec l'accord des parents et, dans toute la mesure du possible, avec leur concours. (circulaire 2002-113 du 30/04/2002 BO n°19 du 9 Mai 2002)

Elles s’adressent à des élèves :

- au potentiel intellectuel normal ;

- pour lesquels la seule réponse pédagogique s’avère inopérante ;

- dont les difficultés personnelles et les problèmes relationnels ont des répercussions négatives sur les apprentissages et le désir d’apprendre.

La rééducation s’inscrit dans une démarche de rupture avec la pratique pédagogique. Dans un lieu spécifique, elle propose un moment privilégié d’expression et d’écoute à l’intérieur de l’école. Individuellement ou en petits groupes, au travers de médiations diverses (dessin, modelage, conte, théâtre, marionnettes, jeux corporels et symboliques...), elle permet à l’enfant :

- de mettre à distance son vécu d’élève et prendre du recul ;

- d’élaborer des stratégies de détour de la difficulté, se (re)structurer et se (re)construire ;

- de reprendre confiance en lui et (re)trouver un statut d’écolier.

Ce travail est soumis à l’autorisation des parents et demande l’adhésion de toutes les parties concernées (élève, parents et enseignants) autour du projet rééducatif.

En savoir plus sur la rééducation ? Cliquez ici.

L’instituteur spécialisé chargé de l’aide à dominante pédagogique

("maître E")

Les aides à dominante pédagogique

" sont adaptées aux situations dans lesquelles les élèves manifestent des difficultés avérées à comprendre et à apprendre alors même que leurs capacités de travail mental sont satisfaisantes.
...les actions visent à la maîtrise des méthodes et des techniques de travail, à la stabilisation des acquisitions et à leur transférabilité, à la prise de conscience des manières de faire qui conduisent à la réussite.
Les conditions créées favorisent l'expérience du succès et la prise de conscience des progrès."" (circulaire 2002-113 du 30/04/2002 BO n°19 du 9 Mai 2002)

Le rôle du " maître E " est :

- d’aider les élèves présentant des difficultés passagères face aux apprentissages ;

- d’amener l’enfant à communiquer sur son travail et ses habitudes scolaires par une attitude d’écoute et de dédramatisation de l’échec ;

- de faire émerger ou renforcer le désir d’apprendre ;

- d’accompagner l’élève dans la découverte de ses stratégies personnelles.

Les élèves sont considérés du point de vue de leurs potentialités et non de leurs lacunes. Ils sont accueillis en regroupements d’adaptation dont la fréquence et la durée sont définies dans un projet individuel d’aide élaboré avec l’enseignant concerné et contractualisé (enfant/parents/enseignant de la classe/enseignant spécialisé).

Les interventions du " maître E " sont ancrées dans le domaine du pédagogique mais ne sont pas des séances de répétitions ou de rattrapage. A l’aide de supports différents de ceux de la classe, à travers des activités ludiques le maître spécialisé est un médiateur entre l’élève et les apprentissages.

Retour page d'accueil